Le foyer du coeur ou Théo et les en-forêt - 4/7 -

Publié le par polly




Le dragon le suivit timidement. Il passa craintivement sa tête à l'embouchure de la grotte, puis soutenu par les encouragements de l'enfant, se retrouva lui aussi à l'air libre.

- " Waouh ! Que tu es beau ! s'émerveilla le gamin
- Arrête, tu me gènes, balbutia le monstre, ne te moque pas s'il te plaît
- Non c'est vrai que tu es beau ! confirma Yann
- Toi aussi, tu sais… Tu es si mignon, si… fragile !
- Théo !
- Ben oui… C'est sûr que je suis beaucoup plus grand que toi…
- Non ! Pas "tu es haut" mais Théo, c'est comme ça que tu t'appelles, décréta solennellement le petit garçon
- Théo, répéta le dragon ému jusqu'aux larmes
- Ah non, tu ne vas pas encore pleurer, lui reprocha Yann, allez on s'amuse…
- Oui, on s'amuse répéta le monstre, et sous les yeux médusés du gamin il improvisa soudain une danse en chantonnant de sa grosse voix : Théo, je m'appelle Théo et j'ai un ami qui s'appelle Yann… Théo… Théo"

Il sembla soudain très énervé et de la fumée puis quelques flammes se mirent à jaillir de ses naseaux qui firent reculer l'enfant.
- "Oh, pardon Yann, je te fais peur, stoppa net le dragon, je… je n'ai jamais été aussi heureux depuis des milliers d'années
- Ah ! Des milliers d'années ! Tu dois connaître des tas d'histoires alors ?
- Quelques-unes.
- Tu me les raconteras ?
- Oui, bien sûr, tout ce que tu veux mon ami. Et toi, tu me raconteras aussi la ville, et ce que tu fais ici ?
- Oui, Théo… On se racontera tout ça…"


Mais le temps passe toujours trop vite quand on est en bonne compagnie et Yann dût se décider à retourner auprès de ses parents, et Théo à regagner sa grotte.  
 
Les deux amis se retrouvèrent ainsi chaque jour.

Ils parlaient longuement, se racontaient leurs joies, leurs peines, ils chantaient, ils riaient, ils pleuraient parfois aussi ou Théo emmenait encore Yann survoler les arbres de la forêt.

Ils étaient heureux ensemble et pour l'être plus encore, quand l'enfant n'était pas là, le dragon collectait des brindilles de bois mort qu'il entassait dans un coin de sa grotte afin de pouvoir remplir plus rapidement la petite charrette du gamin et avoir ainsi plus de temps devant eux pour leurs jeux et leurs discussions.


(pour lirer la suite cliquez là : ) 

Publié dans Les contes de Polly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article