Un monde parallèle

Publié le par polly





Il était une fois, une petite fille rêveuse, qui se sentait souvent quelque peu perdue dans ce monde qui l'entourait.

Elle imaginait alors avoir des ailes virtuelles qui l'emportaient rien qu'en fermant les paupières dans un pays magique, où la vie lui paraissait plus douce et plus facile à supporter.

Ce monde imaginaire n'était composé que de choses qu'elle aimait et de personnes qui aimaient les mêmes choses qu'elle.

Comme rien n'est jamais parfait il fallait accepter cette petite restriction de ne pouvoir ni les voir, ni les toucher : seules leurs âmes se connectaient.

Un peu terre à terre elle eut beaucoup de mal au début à se faire à cette étrange relation, et se surprit même à dessiner mentalement une apparence à ces ombres lumineuses.

Dès que la réalité était triste et morose, elle clignait des yeux et hop ! elle se retrouvait dans cet univers de douceur, de poésie, de chants et de rires.

De temps en temps parfois ils abordaient des sujets très sérieux mais le débat qui s'ouvrait, restait toujours courtois et respectueux et lorsqu'elle redescendait de son petit nuage elle se sentait plus forte des conseils de ses amis virtuels.

Bien sûr quelques ombres noires tentèrent de court-circuiter la relation de ces âmes en phase mais un simple battement d'ailes les faisaient disparaître rapidement.

Plus le temps passait et plus la petite fille ressentait le besoin de cette communion mais aussi celui de la matérialiser.

Elle emprunta donc la petite porte interdite qui la mènerait à un contact direct avec ses compagnons de rêves.

Malgré tous les panneaux de prévention contre la désillusion elle poursuivit le petit chemin qui la mènerait jusqu'à la réalité.

Elle devint alors adulte.

Polly Estaires

Publié dans Les contes de Polly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article